Vers un allongement du congé maternité pour les indépendantes ?

congé-maternité-indépendantes.jpg

Première mesure pour la convergence des congés maternité pour 2019

Allison @TeamBossie | 3 minutes

C’était une des promesses de la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron, la convergence des droits relatifs aux congés maternité pour toutes les professionnelles notamment les indépendantes. Agricultrices, professions libérales, artisanes… toutes devaient bénéficier des mêmes dispositions relatives au congé maternité que celles déjà attribuées aux salariées.

Une métamorphose du système social qui devait se faire ‘métier par métier’ comme l’avait précisé Marlène Schiappa, secrétaire d’état de l’égalité entre les femmes et les hommes. Toutefois, l’idée énoncée en 2017 et qui concernerait plus de 630 000 travailleuses indépendantes françaises, semble enfin se concrétiser…

Le 20 septembre dernier, le premier ministre Edouard Philippe l’avait annoncé : l’allongement de la durée du congé maternité pour les indépendantes, cheffe d’entreprises et agricultrices à 16 semaines aura lieu dès 2019. Une proposition qui a bel et bien été validée lors de la présentation du Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale 2019 (PLFSS), ce mardi 25 septembre, par la ministre de la santé Agnès Buzyn et Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics.

L’Union Nationale des Professions Libérales le rappelle cependant : il ne faudra pas oublier de proposer des solutions concrètes à ces indépendantes parties en congés maternité.

Comme l’avait rappelé a Fédération des auto-entrepreneurs (Fedae) en 2017, "Les besoins en maternité d'une femme salariée et d'une indépendante ne sont pas forcément les mêmes. Une chef d'entreprise ne peut se permettre de faire attendre sa clientèle pendant de longs mois. Obliger à prendre un congé de seize semaines pour pouvoir bénéficier d'une allocation serait contre-productif.". Tandis que le gouvernement s’était laissé une année pour justement réfléchir et statuer sur les spécificités de ces corps de métier, la réponse proposée par le PLFSS doit désormais veiller à apporter tous les moyens nécessaires pour ne pas créer davantage d’inégalité…