Muriel Tramis, pionnière du jeu vidéo médaillée de la Légion d'honneur

download-10.jpg

Une geek médaillée !

Allison @TeamBossie | 3 minutes

C’est à la veille de la sortie du très attendu Red Dead Redemption et en parallèle à la Paris Games Week, que la Légion d’honneur a été remise pour la première fois à une femme dans le monde du jeu vidéo, ce jeudi 25 octobre 2018.

Native de la Martinique, Muriel Tramis est une pionnière dans le domaine. Déjà nerd de la scolarité, elle décroche un Bac S, à peine âgée de 16 ans, après quoi elle rejoint la métropole afin de suivre une formation d’ingénieure à l’Institut Supérieur d’Électronique de Paris où elle se spécialise dans l’informatique.

Ce n’est pourtant qu’après un passage au CNET (Centre de rechercher de Télécom) et dans l’aérospatial que Muriel Tramis se dirige vers le monde du gaming, suite à une formation en marketing. D’abord stagiaire au sein du, alors tout récent, studio Coktel Vision, elle devient une des premières femmes game designer de France et passera finalement vingt ans au sein de l’entreprise spécialisée dans les jeux éducatifs.

Engagée au sein de ses créations, Muriel Tramis décrit les ravages de l’esclavagisme en Martinique, dès ses tous premiers jeux, avant de s’engager dans une voix plus féministe avec des jeux éducatifs visant ouvrir les voix scientifiques aux jeunes filles. Son plus grand succès sera toutefois la célèbre franchise Adibou, qu’elle co-créer dès 1992 !

Désormais cheffe de son propre studio de conception graphique en Martinique, Avantilles, c’est en tant que pionnière du jeu vidéo que Muriel Tramis a été décorée ce jeudi.

Un titre qu’elle semble bien décidée à honorer puisque Muriel Tramis travaille actuellement sur une re-masterisation de son tout premier jeu : Méwilo et continue également de ‘pousser les jeunes filles à entrer dans les sociétés du jeu vidéo’, en intervenant très régulièrement dans les milieux scolaires.

‘Elles pourront s'y épanouir et y faire de très belles carrières’, assure-t-elle !

Source :

Business insider - Le Figaro - Le Monde - La Provence