Obiageli Ezekwesili, première femme candidate à la présidentielle nigériane

Obiageli-Ezekwesili.jpg

L’engagement à la présidence !

Allison @TeamBossie | 3 minutes

J’en ai assez comme la plupart des Nigerians du statu quo (...) nous voulons bousculer notre paysage politique et faire naitre un nouveau mode de gouvernance. Et la seule manière de faire, c’est de repenser notre facon de faire de la politque. C’est pour ca que je suis candidate à l’élection pour devenir présidente de la république fédérale du Nigeria en 2019.
— Obiageli Ezekwesili

C’est en ces mots qu’Obiagelo Ezekwesili s’est annoncée candidate à l’élection présidentielle du Nigeria, dimanche 7 octobre dernier.

Ancienne ministre des mines puis de l’Education sous la présidence d’Obasango jusqu’en 2007, vice-présidente pour la Région Afrique à la Banque Mondiale jusqu’en 2012, Obiagelo Ezekwesili trouve finalement l’expression de son engagement au travers d’actions citoyennes. Bring Back Our Girls, mouvement qu’elle fonde en 2014 afin d’appeler au soutien mondial pour la libération de lycéennes enlevées par les combattants de Boko Haram, à Chibok, est sans doute, de toutes, la plus connue.

Deux ans auparavant pourtant, Obiagela Ezekwesili avait déjà co-fondé l’ONG anti-corruption Transparancy Internationale qui lutte contre la corruption des gouvernements et institutions gouvernementales, et été devenue conseillère économique de l’Open Society Foundation qui, elle, promeut la gouvernance démocratique et les droits de l’homme.

Je suis arrivée à un point où mon écœurement de la classe politique actuelle est devenu plus fort que mon aversion pour la politique. De ce fait j'ai décidé qu'il était temps d'y aller car trop c'est trop...

Elle qui s’était donc détournée de la politique pour s’engager auprès d’organisations mondiales y revient donc finalement. Un come-back jugé nécessaire par la principale intéressée. Quoiqu’il advienne des futurs résultats, Obiageli Ezekwesili aura été la première femme à défier Muhammadu Buhari dans la course présidentielle 2019. Affaire à suivre en février prochain…

Source : RFI - TV5Monde