Apprenez à repérer les collègues qui mentent

nik-macmillan-577477-unsplash.jpg

Ce n’est pas de la magie mais ça marche

Team Bossie | 2 minutes | #bossietips

55% de notre communication serait non-verbale ; ce qui signifierait que le contenu du message en lui-même ou le ton avec lequel il est énoncé, ont peu d'importance par rapport au reste. Quel est le "reste" nous direz-vous. C'est justement la science du langage corporel qui nous l'apprend.

Ce dernier comprend : le regard (son intensité, sa direction...) ; la posture (l'ouverture, le mimétisme, la distance...) et l'attitude (la nervosité, les tics...). Or, des chercheurs, dont Pamela Meyer, auteur du bestseller Liespotting, ont observé des schémas réguliers concernant le langage corporel des individus, notamment en ce qui concerne le mensonge.

Avec un peu d'observation, il serait apparemment très facile de détecter les menteurs, voici comment.

La personne est-elle à l'aise ?


Le mensonge est désagréable pour l'individu qui l'émet ; donc la première étape consiste donc à détecter les signes de malaise : la personne est-elle proche de moi ou garde-t-elle ses distances ? A t-elle l'air détendue ? Cherche-t-elle une issue (regarder vers la sortie, chercher à attraper le regard de quelqu'un...) ?


Quel est son comportement ?

Les menteurs ont tendance à fuir complètement le regard ou à regarder la personne trop intensément dans les yeux. Ils ne parviennent pas non plus à sourire franchement, c'est-à-dire, "avec les yeux". Notez la différence entre les deux photos ! A gauche, un vrai sourire :

liespotting.jpg

La plupart des mensonges partent d'une bonne intention... En enjolivant la réalité, le menteur essaie de préserver son interlocuteur de son stress et de son intimité. Mais parfois le mensonge est tout bonnement de la manipulation qu'il faut apprendre à déceler.