A celles qui fantasment sur l'entrepreneuriat...

28.png

…mais disent ne pas avoir d’idée

Yolande @TeamBossie | 4 minutes | #bossietips

Que vous soyez “dégoûtée du salariat” ou que le lifestyle d’entrepreneur.e vous fasse rêver, vous fantasmez peut-être sur le fait de créer votre entreprise… Mais par où commencer ? Beaucoup de personnes, notamment les femmes, bloquent au stade de l’idée. Pourtant, c’est loin d’être la phase la plus importante ! En effet, votre idée changera certainement mille fois entre le début du projet et la phase de commercialisation ; c’est tout à fait normal. Ne perdez donc pas trop de temps à cogiter sur “la bonne idée”. Pour vous aider à passer rapidement à l’action, j’ai identifié trois options que suivent la plupart des entrepreneur·e·s :

Option 1 : trouver un problème à résoudre

Quelles sont les entreprises qui font partie de votre quotidien ? Les entreprises dont vous achetez les produits sans hésiter ? La réponse est évidente : ce sont les entreprises qui vous facilitent la vie, c’est-à-dire, les entreprises qui règlent un de vos problèmes en vous offrant un produit/service utile. Trouver un problème à résoudre est la méthode privilégiée par les startups car elle permet d’investir faiblement en marketing - du moins au début.

Passer à l’action :

Identifiez vos préoccupations ou vos sources de frustration dans la vie quotidienne ou dans le cadre professionnel. Quels sont les problèmes à résoudre ? Qu'est-ce qui ne fonctionne pas bien ? Essayez de comprendre chaque facette du problème.

Option 2 : faire de votre passion une entreprise

Vous pourriez parler pendant des heures de la fabrication de petits pains ou de tissus en wax ? Votre passion intéresse d’autres personnes ? S’il y a une cible en demande de ce produit ou service, vous pouvez peut-être en faire un projet d’entreprise. L’avantage de partir d’une passion est que vous serez très motivée ; or l’énergie est essentielle quand on se lance dans l’entrepreneuriat. Néanmoins, vous devez être d’autant plus vigilante sur la taille de votre marché et en tirer les conséquences. Faites-vous accompagner sur la construction d’un business plan solide.

Passer à l’action :

Quel est le sujet dont vous pourriez parler pendant des heures sans jamais vous lasser ? Un sujet sur lequel vous avez continuellement envie d'apprendre ? Vous a t-on déjà félicitée, ou mieux sollicitée, pour un produit ou un service ? Et pourquoi pas tenter de le vendre ?

Option 3 : UN copycat “intelligent”

Un copycat est un produit ou un service largement inspiré d’une solution existante. Je parle d’intelligent parce qu’il ne s’agit pas de faire une simple copie. Au contraire, il s’agit de prendre quelque chose qui marche déjà pour l’adapter à un autre secteur ou à une autre zone géographique. Il faut tenir compte des spécificités de cet autre contexte !

Passer à l’action :

Avez-vous vu passer un produit ou un service à l’étranger dont vous aimeriez voir la déclinaison en France ? Utilisez-vous un produit génial mais généraliste que vous pourriez adapter aux spécificités de votre secteur d’activité ? En quoi pourriez-vous proposer des améliorations par rapport à ces solutions existantes ?

En somme, l’idée ne doit pas être une excuse pour ne pas vous lancer ! En tant qu’entrepreneur.e, vos défis seront nombreux : du financement de votre activité, au recrutement de vos collaborateurs, vous devrez faire face à des challenges bien plus grands que l’idée. Donc trouvez-la vite, testez-la et faites le grand saut !