Maîtrisez l'art d'avoir toujours raison

vitaly-nikolenko-656066-unsplash.jpg

On s’est inspiré de Schopenhauer

Team Bossie | 4 minutes | #bossietips

Schopenhauer est un philosophe du 19ème siècle qui a notamment écrit un petit livre très utile : L'art d'avoir toujours raison. Dans cet ouvrage, il enseigne 38 stratagèmes pour convaincre. Pas besoin de lire le bouquin, on vous offre SUR UN PLATEAU les 5 meilleurs stratagèmes qui vous aideront face à votre boss ou vos clients. Ne nous remerciez pas ;-)


L’exagération ou l’extension

Cela signifie reprendre la thèse adverse, en l'exagérant le plus possible afin de l'invalider. Exemple : si on vous reproche votre manque d'expérience dans un domaine, vous répondez : "vous voulez dire qu'il faudrait mettre un âge minimum à l'exercice de chaque métier ? Il faudrait commencer par le Président de la République !". C.Q.F.D.


Le cache-cache

schopenhauer.jpg

Il s’agit de ne pas dévoiler sa conclusion trop vite, au lieu de ça, poser des questions générales avec lesquelles l'interlocuteur sera forcément d'accord pour l'embrouiller. Exemple : "Vous êtes bien d'accord avec le fait que le projet se porte bien ? On est aussi d'accord sur le fait que la campagne a atteint ses objectifs ? C'est bien, donc on est tous les deux d'accord sur le principe qu’il faut faire des augmentations." PUNCHLINE.


L’association dégradante

Le stratagème consiste à clouer le bec de son opposant en associant sa thèse à un concept mal vu dans l'imaginaire collectif. Exemple : "c'est tellement manichéen / communiste / machiste /ou autre concept de voir la situation de cette façon". BIM !


La métaphore favorable

Il s’agit de retourner la situation en utilisant les mots qui mettent en valeur son propos. Exemple : on vous trouve "difficile", répondez que vous êtes "exigeante" ; à l’inverse on vous demande de faire un effort supplémentaire, parlez alors de "sacrifice". Et voilà.


Le “je ne comprends rien de ce que vous dites”

C'est l'argument des lâches, mais ça marche. N'hésite pas à sortir cette carte, ça déstabilise complètement l'interlocuteur. Ça se passe d'exemple. *MIC DROP*

Retrouvez toutes les techniques dans L’art d’avoir toujours raison d’Arthur Schopenhauer.