Quand "il n'y a pas de poste à pourvoir"

19.png

Ne cédez pas au désespoir

Yolande @TeamBossie | 5 minutes | #bossietips

 

« Nous vous remercions pour votre candidature et votre intérêt pour notre entreprise. Nous avons étudié votre candidature avec attention, néanmoins il n’y a actuellement pas de poste à pourvoir au sein de nos équipes ».

Quand j’étais Talent Manager, je ne compte pas le nombre de fois où j’ai envoyé ce type de mails. Je sais qu’il a le don d’énerver les candidats, il m’est arrivé de recevoir des mails hargneux. Pourtant, il n’y avait pas de mensonge dans mon refus, parfois il n’y a juste pas de poste à pourvoir !

Aujourd’hui que je suis passée de l’autre côté, je suis ravie de conseiller les personnes à qui on a dit « il n’y a pas de poste à pourvoir » ! 3 choses à savoir :

 

1.    Le ressentiment est complètement inutile

Vous énerver contre la personne responsable du recrutement parce que vous avez vu il y a deux jours une annonce de poste sur le site ne servira à rien. Il y a des tas de raisons pour lesquelles le site n’est pas à jour. Dans tous les cas, vous énerver contre l’entreprise ne vous offrira pas le job.

 

2. Il ne sert à rien d’insister, mais si vous y tenez vraiment…

Je me souviens avoir reçu des mails de candidats me demandant : « il n’y a vraiment pas de postes à pourvoir ? » ; comme si, à l’instar du vendeur de fruits sur un marché, je gardais les meilleures offres pour la fin ! Quand on vous dit qu’il n’y a pas de poste à pourvoir, je vous conseille de ne pas perdre de temps et de passer à autre chose. Mais si c’est vraiment l’entreprise de vos rêves et que vous êtes qualifiée pour le poste, vous pouvez revenir vers l’équipe RH avec ce genre de questions :

  • À quel poste comptez-vous recruter en 2018 ?

  • Comment puis-je en savoir plus sur les qualifications requises pour travailler chez vous ?

  • Comment conservez-vous les CVs des candidats intéressants ?

Il est important de poser des questions ouvertes et plus encore des questions auxquelles votre interlocuteur peut répondre. Ne demandez pas à parler au manager ; ne demandez pas non plus une date à laquelle vous pourrez repostuler ; c’est impossible de répondre !

 

3. Faites votre boulot :-)

Je n’ai pas envie de céder aux idées-reçues du moment qui consistent à dire que la génération Y considère que tout lui est dû. Néanmoins… Je dois reconnaître que beaucoup de candidats manquent de proactivité quand il s’agit de leur recherche d’emploi ! Je tiens à rappeler que selon les entreprises, un(e) responsable de recrutement peut recevoir une centaine à des milliers de candidatures par mois pour un seul poste. Non, ils n’ont pas forcément le temps d’offrir une réponse personnalisée et/ou d’aider les postulants.

Si vous voulez en savoir plus sur les profils recherchés par l’entreprise, faites un petit tour sur LinkedIn. Vous aurez accès aux parcours des salariés de l’entreprise que vous convoitez ; ça vous donnera une idée des qualifications requises réelles. En théorie, ils peuvent recruter des BAC+3 mais dans les faits, recruter des anciens élèves d’une école précise.

N’hésitez pas à envoyer des demandes sur Linkedin, à suivre l’entreprise sur les réseaux sociaux ou à vous rendre aux événements où vous êtes susceptible de croiser des membres de l’équipe.

En résumé, c’est à vous de mettre toutes les chances de votre côté pour être la prochaine personne recrutée. On vous envoie plein de bonnes vibes !

Yolande