#AskBossie : "Help! Mon boss est nul"

bossnul.png

#AskBossie : dire à son boss que son travail pose problème 

@TeamBossie | 3 minutes | #askbossie #bossietips #management

 

"Hello la TeamBossie ! 
Je suis arrivée dans mon entreprise actuelle il y a un an. Je travaille pour une agence de communication, et ça se passe vraiment bien dans l'ensemble. Le problème, c'est que mon directeur s'y connaît peu en digital et fait parfois des propositions aberrantes aux clients. Il nous force à travailler sur des outils pas du tout efficaces. Ca fait des semaines que j'essaie d'écrire un e-mail, mais je n'arrive pas à trouver les mots justes et l'envoyer. Avez-vous des pistes sur comment m'y prendre ?

Merci !

Angèle"  


Angèle, nous vous comprenons tellement ! #vecu #managementiskillingussoftly

A cause du management traditionnel, on peut se sentir parfois plus à l'aise à l'idée de se balader nue dans l'openspace que de dire à son boss que son travail pose problème ! 

C'est difficile de donner une réponse sans connaître le contexte exact, ni la personnalité du directeur en question, mais voici quelques pistes à envisager :

1. Peut-être que l'email n'est pas le canal de communication le plus adapté.
C'est tentant d'envoyer un email car ça laisse le temps de préparer son argumentaire ; et surtout ça évite d'avoir son boss devant les yeux quand on critique son travail ! Mais s'il s'agit d'un gros problème, comme toutes les conversations sérieuses, il est préférable de les avoir face à face ;-) 

2. Quels sont les faits que vous lui reprochez précisément ?
Lui dire qu'il s'y connaît peu en digital ne va pas beaucoup l'aider à faire évoluer son travail. D'ailleurs, il a peut-être déjà conscience de ce point. La meilleure façon d'aborder le problème est de lui présenter des faits précis : "on a un problème quand tu fais ça et ça pour telles raisons". Il a aussi besoin de comprendre le contexte. Est-ce que ça concerne son travail avec tous les clients ou une catégorie particulière ? Est-ce qu'il est la seule personne responsable du problème ? Quelles sont les personnes affectées par son travail ? Quelle est l'urgence ?
Présenter des faits permet de dépersonnaliser la conversation. 

3. Expliquez-lui les risques encourus et les avantages à gagner
L'idée, c'est qu'il ne se dise pas que vous amenez le sujet pour votre "petit confort personnel". Si vous lui présentez ce problème, c'est que vous estimez que les conséquences peuvent être sérieuses ; donc fournissez-lui les explications les plus claires possibles pour étayer votre propos. L'entreprise court-elle un risque financier ou de réputation ? Un client vous a-t-il fait un retour négatif ? Quelles sont les pratiques de la concurrence ?

4. Exprimez votre besoin
Là aussi restez pragmatique. Vous ne pourrez pas le renvoyer à l'école pour 5 ans alors qu'attendez-vous de lui pour avoir une meilleure culture digitale ? Comment peut-il davantage prendre en compte votre avis avant d'envoyer des propositions aux clients ? Quels sont les outils que vous aimeriez utiliser ? Proposez-lui des solutions concrètes.

5. Ca marche toujours mieux avec un peu d'humour !
Votre directeur est un être humain et comme tout être humain, il n'accueille pas forcément la critique avec un grand sourire ! Par conséquent, le contexte de votre conversation et votre attitude jouent beaucoup. Il est préférable d'attendre un moment en privé, avec un peu de temps devant vous. Surtout, choisissez un jour où vous êtes vous-même de bonne humeur et détendue ; les good vibes appellent les good vibes :-)

Le message-clé : votre boss est un être humain comme les autres.

Si vous avez un peu de temps : dans un super Ted Talk, Sheila Heen nous livre de précieux conseils sur la gestion du feedback (à voir et revoir)