Chère Magali : comment manager une personne à fort caractère ?

 
1.png

Magali répond à vos questions


Magali est Directrice groupe Santé Sécurité LafargeHolcim. C’est aussi l’auteure du site « La Pétroleuse ». Pionnière sur plateformes pétrolières au Nigeria à 22 ans ; puis 30 ans de carrière sur 4 continents où elle a managé jusqu’à 12 000 personnes, mère de deux enfants, Magali utilise son expérience pour aider les femmes à évoluer dans leurs carrières. Envoyez-lui vos questions à l’adresse : cheremagali@bossie.fr


 
 

Comment manager une personne avec un fort caractère ?

 


C’est très difficile... Donc avant tout, bon courage.

Si la personne à fort caractère n’a pas les capacités qui vont avec, alors là, pour le coup, c’est facile – il suffit de lui mettre le nez dans ses incohérences.

Mais si, comme c’est souvent le cas, ses capacités sont à la hauteur de son caractère, cela se complique.

Tout d’abord, Avec ce genre de personne, ne surtout pas faire de micro-management. Des objectifs clairs, des points de revue réguliers devraient suffire.

Ensuite, il faut trouver la “faille”. Ce que j’entends par là, c’est trouver ce qu’on peut lui apporter. Par exemple, il peut être excellent, mais avoir besoin de votre réseau pour obtenir certaines informations. Il faut réussir à l’amener à vous demander de l’aide.

Cela ne sert à rien d’essayer de le battre sur son expertise, car il y a de grandes chances qu’il soit meilleur que vous, mais il va falloir gagner son respect – donc montrer que notre expertise est différente mais tout aussi importante pour le business.

J’ai eu une fois une personne comme cela – il abattait le travail de 2 personnes à la perfection, mais je réfléchissais toujours à ce que j’allais lui dire avant de rentrer dans son bureau, car il n’hésitait pas à se moquer de toute erreur ou approximation de ma part. Il était clairement bien plus expérimenté techniquement que moi !

Pour son évaluation annuelle, j’ai décidé de le confronter dans son arrogance. Prudemment, j’ai mis le RV une veille de vacances pour ne pas le voir pendant quelques jours…

“- Dis-moi, penses-tu être intelligent ?

- Oui.

- Penses-tu être plus intelligent que les autres ?

- Oui.

- Penses-tu que ce soit un vrai signe d’intelligence de le montrer autant ?”

Ce fut costaud, mais ça a marché. Au point que quelques mois plus tard, il a demandé aux Ressources Humaines un coach...

 
 

Peut-on agir professionnellement lorsqu'on est le patron de quelqu'un de très proche ?

 

C’est possible, mais ce n’est pas facile. J’ai été beaucoup expatriée et dans ce cas, on se fréquente souvent en dehors du travail. Nos premiers amis dans ce pays inconnu sont nos collègues de travail.

Quand je suis devenue manager, j’ai continué. Il faut dire que je travaillais dans une entreprise au management de culture américaine, et les liens hiérarchiques étaient beaucoup moins formels qu’en France.

Tout se passe bien jusqu’à ce qu’une personne ait des problèmes de performance. Il faut alors réussir à séparer le côté amical du côté professionnel, l’ami de l’employé. Ce n’est pas facile car on va continuer à voir cette personne en dehors du travail, pour ne pas l’exclure du groupe.

Au début, ce n’était pas facile, mais après un moment, on apprend vraiment à cloisonner et l’employé le comprend très bien. Cela passe souvent par une discussion préalable, pour bien établir les règles.

 
 

Dans le milieu professionnel, est-ce difficile d'être le responsable de quelqu'un de plus âgé que nous ?

 

Cela arrive tout le temps en fait, et les collaborateurs plus âgés ont l’habitude.

Mais il faut quand même prendre quelques précautions – respecter l’expérience, écouter les conseils qu’ils ont à donner (cela ne veut pas dire les appliquer forcément, mais au moins cela aide à mieux comprendre une situation / un problème), les impliquer.. etc.. Ne pas être arrogant (le côté, “jeune diplômée qui sait tout ne passe pas très bien en général”).

Ce sont vraiment des règles de bon sens mais si on les applique, tout devrait bien se passer.

Vous avez lu un extrait de la revue Bossie 02 ! Pour lire l’article dans son intégralité, rendez-vous ici !

 
 

Les femmes ambitieuses lisent notre newsletter.

 

A LIRE AUSSI