Comment changer le monde ? Les conseils de Charlotte Husson, créatrice de la marque Mister K

charlottehusson-bossiemedia.png
 

Son mantra : never give up!

Texte : Marie Caroline Selmer | Photos : Marie Mélodie Ramirez

 
 

Silhouette longiligne et sourire franc, Charlotte Husson avance d’un pas décidé. Ce n’est pas la maladie, un cancer des ovaires diagnostiqué à 27 ans, qui allait lui faire ralentir le rythme. Bien au contraire. Avec son blog et ses « fighting kit », des box destinées aux malades, Charlotte lève le voile sur un tabou qui touche pourtant chaque année des milliers de femmes. La maladie, Charlotte a choisi de la combattre par la beauté et par le désir de prendre soin de son corps. Un fighting spirit qui trouve rapidement écho auprès des contributeurs de Kiss Kiss Bank Bank, qui l’aident à lancer ses premières box. Distinguée par les prix « Achiever Initiative Solidaire » du Cosmetic Executive Women en 2016 et « Beauté Digitale » des Prix d’Excellence de la beauté Marie-Claire en 2018, elle se révèle une âme d’entrepreneure et allie avec brio engagement et business.. En 2017, elle décide de donner un nouvel élan à son engagement en renouant avec son premier amour, la mode. Styliste de formation, elle conçoit Mister K, un vestiaire engagé dont les pièces sont brodées de messages qui nous boostent. Never Give Up ou Together Stronger ; des mantras qui ne pouvaient que toucher la bossie qui sommeille en nous

Rencontre…



Bossie : Comment as-tu eu l’idée de lancer tes fighting kit ?

Charlotte : Tout est arrivé un peu par hasard. A l’époque, j’étais salariée de Sézane, que je venais de réintégrer à la fin de mes traitements. Sans transition, je me suis retrouvée projetée dans le monde des gens qui allaient bien alors que je sortais de deux ans de vie entre parenthèses. Ce décalage a sans doute accéléré mon besoin de raconter ce que je venais de traverser. Sur le blog, je parlais de la maladie mais aussi de tout ce qui avait fonctionné pour moi. Quand j’ai vu la résonance que le blog pouvait avoir, je me suis dit que j’allais le transformer en quelque chose de concret avec l’offre des box.

Bossie : Quel était le concept ? Comment es-tu passée à l’action ?

Charlotte : Le but des fighting kit, c’était de faire des box beauté pour faire penser à autre chose que la maladie et faire gagner du temps aux malades en proposant les produits les plus adaptés.

J’ai conclu des partenariats avec plusieurs groupements de dermo-cosmétique afin de composer 4 box différentes, une pour homme, et trois pour femmes. Les kits étaient pensés comme des box de découverte, sans abonnement, avec chacune une thématique spécifique, dédiée aux parties du corps touchées par la maladie (ndlr : pieds et mains, cheveux et sourcils, visage et corps). Grâce à Kiss Kiss Bank Bank, j’ai pu fédérer une communauté autour de mon projet et le faire basculer dans le concret. En janvier 2016, j’ai lancé la commercialisation de mes premières box beauté et très vite, le succès a été au rendez-vous !

Bossie : Tu souhaites aujourd’hui te consacrer à ta deuxième entreprise, le vestiaire engagé que tu imagines pour ta marque Mister K by Charlotte. Comment s’est faite la transition entre tes deux projets ?[…]

Vous avez lu un extrait de la revue Bossie 02. Pour lire l’article dans son intégralité, c’est par ici !

 
 

Le saviez-vous ? Les femmes ambitieuses lisent notre newsletter.

 

 

A LIRE AUSSI