Sisterhood : Anaïs et Alice, le tandem magique de GirlzPop

Girlz Pop - Bossie Media.jpeg
 
 

Elles ont créé GirlzPop, un projet créatif et pétillant, tout à fait à leur image

Interview : Yolande Libene | Photos : Laurence Revol

 
 
 

L’une travaillait dans l'audiovisuel, l’autre était directrice artistique. Une amie les met en relation et BAM, le coup de foudre professionnel se produit : il faut qu’elles travaillent ensemble ! L’aventure d’Anaïs et d’Alice débute d’abord avec la rédaction d’un livre de “do it yourself”. Ces hédonistes convaincues se tuent à la tâche pour proposer à leurs lectrices une série de recettes hors du commun pour organiser une fête d’anniversaire. C’est un succès. Elles se font remarquer par les plus grandes marques pour des projets de plus en plus fous. Aujourd’hui, Girlzpop a évolué pour devenir plus qu’un studio créatif mais une marque à part entière. Pour grandir, le tandem fonctionne à l’instinct, seul le kif leur sert de business plan. Leur mantra : ne t’interdis rien et fais-toi plaisir. C’est pour ça qu’elles sont terriblement inspirantes. Rencontre.


Bossie : Comment s’est passée votre rencontre ?

Anaïs : On s’est rencontrées il y a 5 ans. Moi à l'époque j'essayais de monter une boîte de production. Je lui avais juste demandé de me filer un coup de main pour un dossier. Mais quand j’ai débarqué dans son appartement pour la session de travail, j’ai découvert un lieu magnifique ; elle m’avait accueilli avec une pile de pancakes et un thé chaud. J’en revenais pas qu’on puisse travailler comme ça ! Alice, c’est la bienveillance, le partage incarné. A l'opposé de ce que je vivais dans l'audiovisuel qui est un milieu très dur.

Alice : Ensuite, je l'ai sollicitée pour un projet de livre. Son expertise m’a été tellement utile, on s’est dit qu’on devait forcément bosser ensemble.

Anaïs : C’est ce qu’on a commencé à faire, d’abord en gardant nos activités à côté, puis à temps plein. On n'avait pas de plan prédéfini. L’aventure s’est poursuivie d’elle-même.

Quand on sent quelque chose, on y va à fond
— Alice

Bossie : Pourquoi Girlzpop ?

Anaïs : Dans le cadre de l'écriture du livre, on a fait la rencontre de femmes incroyables. On s'est dit : c'est ça notre force, réunir des femmes comme elles. On aime plus que tout rencontrer des talents et faire des projets avec des femmes. D'où le nom Girlzpop, les girls qui "pop" !

Alice : L'idée c'était aussi de prendre le contrepied de ce qu'on pouvait voir à l'époque. Les univers étaient très doux, on avait beaucoup de mal à convaincre avec le nôtre. On nous voyait trop girly, trop bisounours alors que pour nous le rose n'a rien de péjoratif, au contraire. On a choisi d'assumer le rose. Maintenant que la pop culture et le féminisme sont à la mode, heureusement on se fait davantage entendre.


Bossie : Et comment se sont passés les premiers mois ensuite ?

Anaïs : On a démarré comme studio créatif pour des marques. On ne disait jamais non ! On a fait des gâteaux, de la photo..

Alice : On était des kamikazes ! Une fois, on nous a demandées de faire 15 gâteaux énormes en une semaine pour un clip. On a dû faire de la pâtisserie nuit et jour alors qu’on n’avait jamais fait ça !


Bossie : On sent énormément de spontanéité et de plaisir dans ce que vous faites. Quelles sont vos valeurs communes ?

Alice : L'enthousiasme, le partage. Et surtout "no limit". Quand on sent quelque chose, on y va à fond.

Anaïs : On ne lâche rien. En ce moment, ça fait trois mois qu'on n'a pas pris de week-end. Pour notre dernière collaboration avec la marque "Les Superbes", tout a été organisé à la dernière minute. Du jour au lendemain, on a dû trouver un ring de boxe pour la séance photo, de la folie !

Vous avez lu un extrait de la revue Bossie 02. Pour lire l’article dans son intégralité, c’est par ici !


 
 

Le saviez-vous ? Les femmes ambitieuses lisent notre newsletter.

 

A LIRE AUSSI